Voici un chant ancien qui date la construction du Moulin au passage des Templiers
On y cite aussi Jean Niqueau : « le premier meunier » !
C’est ensuite une guinguette puis un restaurant où l’on fête la bonne chair et le plaisir de vivre.

 

MOULIN BLANC

Sur la Jalle, les Templiers
Avaient construit un beau moulin
Jean Miqueau, le premier meunier
Faisait tourner Landemoulin

Tourne, tourne Landemoulin,
Dansent, dansent les bons grains

En ce temps là, dans la campagne
On cultivait un bon froment
Pour la volaille, du blé d’espagne
Qu’on amenait à Moulin Blanc

Tourne, tourne Landemoulin
Dansent, dansent les bons grains

Mais quand le blé vint à manquer
Des pains de glace on fabriqua
Dans les greniers du vieux meunier
Au grand désespoir des p’tits rats

Tourne, tourne le Moulin Blanc
Dansent, dansent les glaçons d’argent

En 1900, c’est une guinguette
Qui s’installa au bord de l ’eau
C’était tous les jours la grande fête
On arrivait de tout Bordeaux

Tourne, tourne le Moulin Blanc
Dansent, dansent les jeunes gens

Chaque dimanche, près du moulin
Les pêcheurs se réunissaient,
« au Goujon Vivant », dès l ’ matin
Ils venaient boire un petit café

Tourne, tourne le Moulin Blanc
Dansent, dansent les verres de blanc

Après la guerre, Gaby Martin
Le transforma en restaurant,
Trés réputé pour ses plats fins
Et pour ses rendez-vous galants

Tourne, tourne le vieux moulin
Dansent, dansent les gens biens

Téléchargez ici le pdf de la chanson du Moulin Blanc

Partager :